Le logement, outil de traitement du social ?

Le 4 mars 2015, le séminaire ESOPP porterasur la dimension sociale du logement à travers la question de son statut d’occupation, entre propriété et location.
Danièle Voldman (CNRS) présentera une  intervention intitulée « Propriétaires et locataires depuis la Révolution française « . Elle portera sur les rapports entre propriétaires et locataires depuis 1789, rapports caractérisés par une tension permanente entre défense de la propriété et protection des locataires.
Dans une seconde intervention intitulée « Léon T.  ou La découverte de la propriété », Hélène Frouard (CNRS) se penchera sur les politiques d’accession à la propriété dans la première moitié du 20e siècle, en montrant comment le passage du locatif à la propriété, via l’endettement, a été pensé par les pouvoirs publics comme une forme de protection des classes populaires urbaines.

Mercredi 4 mars prochain de 15h à 19 h, EHESS, salle du conseil A, 190 avenue de France, 75013 Paris

Réparer les accidents du travail…

Lundi 15 décembre, se tiendra à Lille une journée d’étude intitulée « La réparation des accidents du travail. Pratiques et acteurs, 19e-20e siècles, France Belgique ». Notre collègue Judith Rainhorn y participera avec 11 autres collègues. Cette journée aura pour originalité de se placer au croisement entre histoire sociale et histoire du droit.
Lire la suite

Un jour / Un document – La construction à crédit d’un pavillon vers 1920

archives 2

Dessin de la façade de la maison de Gaston V., 1924, (Archives de Paris, Perotin 8126/77/1, 152)

En 1924 Gaston V, contremaitre imprimeur, se rend au siège de la Société  Centrale de Crédit immobilier.  Il a en effet acheté un an plus tôt un petit terrain à Houilles, en banlieue parisienne et souhaite y faire construire une maison. Ses revenus sont trop modestes pour qu’il y parvienne sans aide.  Avec ses 10 000 francs de revenus annuels,  l’ouvrier fait vivre sa femme – sans emploi – ses deux enfants et sa belle-mère. Les 4 000 francs d’économies qu’il a amassés sont insuffisants. Il fait donc appel aux services de la SCCI.

Lire la suite

Les années 1970 : quel tournant pour les politiques sociales en France ?

Les apports des années 1970 semblent sous-évalués par la recherche, alors que des populations (notamment celles dites « vulnérables ») ayant jusqu’alors peu bénéficié de la croissance des trente Glorieuses deviennent désormais des cibles prioritaires pour de nouvelles politiques sociales en France et que nouvelles orientations sont données aux politiques en cours. Comment ces politiques sont-elles débattues et construites ? Dans le cadre de cette séance, nous nous interrogerons sur la façon dont le rôle de l’État social et ses orientations deviennent l’objet d’importants débats pour la gauche française dans un contexte de début de crise économique. Nous analyserons également, au travers l’exemple des politiques familiales, le rôle de l’expertise des sciences sociales dans l’élaboration des politiques sociales en au cours de ces années 1970

Séminaire ESOPP du mercredi 4 juin 2014, 15h-19h, organisée par Christophe Capuano

Avec :

  • Marc Lazar (Sciences Po) « La gauche et l’Etat en France dans les années 70. L’exemple du Parti socialiste »
  • Jérôme Minonzio (CNAF/Sciences Po) « L’expertise des sciences sociales au service des politiques familiales : évolution et débats au cours des années 1970 »

Lieu : EHESS, 190 avenue de France, 75013 Paris, Salle du conseil B (R-1)